samedi 30 avril 2016

Le sac de "bourse brun"


 Je vous ai déjà parlé de la passion de mon fils pour Ours brun? Si si ici! Et bien, chaque soir nous regardons deux épisodes de "Bourse brun" et nous regardons systématiquement Ours brun rentre à l'école! En effet, nous avons inscrit Hugo à l'école le mois dernier et il va faire sa rentrée mardi 28 avril 2015! Ce qui n'est pas sens lui faire plaisir (je vous dis tout sur le choix de l'école, le pourquoi avoir commencé aussi tôt et en cours d'année ici).

Pour marquer le coup j'ai fabriqué à mon "Bourse blond" un petit sac d'école maternelle! Je me suis beaucoup inspiré de ce modèle. Mais j'ai vraiment fait des grosses modifications. En effet, les bretelles ne sont pas réglables et le sac ne se tient pas! C'est pourquoi je vous propose un pas-à-pas!

Alors pour faire un sac de "bourse brun" il vous faut :

  • Du tissu en toile induite (finalement, je conseillerai peut-être la toile cirée qui est plus épaisse et rigide), ici Hugo a choisi un superbe imprimé bleu à poids blanc ;) Il tient de moi son goût pour les tissus!
  • Du tissu pour la doublure, encore mon tissu à carreaux, idéal pour ce type de fonction.
  • De la sangle d'environ 3,5 cm de large. Il vous faut 130 cm. Nous avons choisi du jaune, car c'est la couleur préférée d'Hugo et aussi parce que le sac d'Ours brun est bleu et jaune!
  • Des accessoires de réglage de sangles.
  • Selon le tuto présentez ci-dessus, vous aurez besoin de 250 cm de biais, c'est ce que j'ai pris, un biais assorti à la sangle. Mais comme je vous le disais, le sac ne se tient pas très bien je conseille donc d'acheter du biais galonné ici.
  • Un carton épais pour faire le fond du sac.
  • Un crayon de couleur jaune (ou un bouton).
  • De la colle à tissus.
  • Du fil assorti au tissus et une machine à coudre.
  • Un fer à repasser pour ouvrir les coutures et donner à votre travail un aspect plus pro!

Si je comptes le temps de réflexion pour les modifications du tutos et les vérifications associées, la fabrication des boutons, il m'a fallu environ 4h pour faire le sac...

Aller c'est partie!

Préparez les bretelles:

Coupez des rectangle de 26 x 10 cm dans la toile, pliez en deux ces rectangles deet faite une couture que vous ouvrez au fer.
Coupez la sangle en deux morceaux de 35 x 30 cm et 37 x 30 cm.
Assemblez comme sur la photo les sangles.
 
 Puis faire passer la sangle dans le rectangle de toile (attention, la couture de la toile doit être dans le dos de la sangle).

Coudre au-dessus et retourner votre travail!


Pour la poignée:

Repérez le milieu de la sangle. Pliez en deux sur cinq centimètres de chaque côté du centre et faite une couture pour maintenir.

Faites des ourlets de 0,5 centimètre au rectangle de 8 cm sur 11 cm (vous aurez un 8 x 10 cm), pliez le en deux et coudre. Ouvrez la couture au fer et retourner l'ouvrage. Faite passez la sangle dans la poignée et faite deux points pour fixer.

Assemblage bretelles / sac!

Commencer par découper la toile en deux morceaux de toile de 35 x 30 cm et 37 x 30 cm.
Placer les bas des sangles à 5 cm des bords comme sur la photo et faite une couture.

Placez le ensuite le haut des bretelles à 5 cm des borts et 22 cm du bas.
Fixez dessus la poignez comme sur la photo, assurez-vous que rien ne dépasse et faite une couture rectangle / croix!

Ça ressemble déjà à un sac!


Pose de la doublure!

Pour le sac deux options s'offre à vous :

  • Vous avez acheté du biais classique. Posez la doublure à plat posez votre sac en toile dessus envers sur envers. Découpez-le gabari (profitez-en pour arrondir le devant du sac). Laisser un peu de tissus dépasser du côté rectangulaire. Épinglez et coudre! Un conseille : commencez par le centre du côté arrondi et descendez. Enfin taillez le dernier morceau et cousez...

  • Vous avez acheté du biais déjà galonné . Faite la même chose mais placer le tissu endroit contre endroit (les bretelles à l'intérieur), laissez une ouverture pour retourner l'ouvrage et fermez avec une couture invisible.
Pour le reste de la conception du sac, vous faites pareils mais vous devez placer votre biais entre les deux morceaux à coudre.

Montage du sac !

 
Cousez les côtés du sac et  placez le biais.
Cousez votre biais, tranquillement car c'est la finition qui tue! 


Préparation du bouton!

Mon fils sait enlever tout seul les buchettes de son manteau. J'ai décidé de mettre une buchette sur son sac, mais comme c'est l'école, je lui fais une buchette en forme de crayon!
Je coupe dans un crayon de couleur jaune un petits morceaux de 4 cm, je ponce le bout et arrondis la pointe.

Je fais deux petits trous dans le mini-crayon pour pouvoir coudre. Je le couds à sa nouvelles places!

Sur le dessus du sac, je fixe une boucle suffisamment large pour ouvrir facilement mais il faut que ça tienne quand même :) 
Pour faire plus simple, vous pouvez prévoir des boutons ou alors simplement des velcros!

Voilà on y est presque!



Prenez le morceau de carton rigide de 28 x 8 cm, recouvrez-le de tissus de doublure et collez le au fond du sac! Voilà un sac digne de tous les "bourse brun" du monde!




Bon j'espère que mes explications et photos sont assez claires, n'hésitez pas à me poser des questions sur ce blogue comme ça tout le monde en profite!

Bonne couture et bonne rentrée à Hugo ^^

vendredi 15 avril 2016

Purée orange pour bébé même difficile!



J'aime la courge! J'adore la citrouille et je kiffe la courge butternut! Voilà une recette facile à préparer toute la famille et surtout pour bébé!
Pour une demi-courge butternut, épluchez 3 pommes de terre de taille moyenne. Mettre le tout à cuire 20 minutes à la cocotte-minute.
Tournez et tournez le moulin à légumes. Ajouter à la purée deux cuillères à soupe de lait, une noisette de beurre salé et deux coups de grattoir de noix de muscade.

Comment ça c'est tout? Oui mais c'est bon ^^

mardi 5 avril 2016

Lapin, poule et cloche! C'est Pâques quoi!



Pâques est encore une bonne excuse pour fabriquer un tas de choses et faire le plein de chocolats pour petit et grand! Maintenant que mon loulou est suffisamment grand pour comprendre ce genre de "légendes" je m'en donne à cœur joie! Et quoi de mieux que de mettre en place une petite décoration composée des personnages de Pâques pour l'aider à concrétiser tout ça?

 Alors voilà, je me suis lancée!

Profitant de la sieste de mon fils et du beau temps, je suis partie d'un pas décidé chercher des branches pour mon arbre à Pâques. Quelques coups, de sécateur plus tard, j'enfonçais les branches dans de la terre humide (mais les peints de mousse de fleuristes sont beaucoup mieux...). Pour décorer, j'ai recouvert la terre de mousse (où niche un petit oiseau) et j'ai ajouté une guirlande de Pâques composée d'un ruban et de fleur en feutrine... L’arbre à Pâques est prêt!

Puis, j'ai préparé des nids. Pour garnir le premier, j'ai cuit dur 3 œufs avec du chou rouge, ça leur a donné une teinte bleutée hétérogène, ma foi je trouve ça carrément beau! Puis, j'ai vidé 3 autres œufs que j'ai trempé dans une teinture à la pelure d'oignon. Celui qui a cassé, est devenu officiellement l’œuf du lapin de Pâques ^^. Enfin, un dernier nid dans lequel j'ai posé un joli lapin en feutrine que ma sœur m'a donnée.

Et un peu avant, j'ai préparé des poules berlingots! La verte avec une jupette sera la maman, l'orange c'est le papa et la verte poids orange c'est leur bébé ^^ C'est très facile à faire! Pour gagner du temps j'ai opté  pour la colle à tissu, je ne suis pas déçu elle est très solide! Pour le tuto des poules berlingots en voici un parmi des centaines ^^
Voilà, je me suis bien amusée pour la création de ma décoration de Pâques et comme je vous le disais ici, maintenant Hugo comprend et commence à croire! Et ça c'est magique!

Et vous, vous avez faits quoi? N'hésitez pas à publier vos photos en commentaire ou sur la page Facebook de Toi, moi, euh!

vendredi 1 avril 2016

J'ai lu Mange, prie, aime!




Lors du Swap organisé par Isabelle, j'ai reçu le livre d'Elizabeth Gilbert intitulé Mange, prie, aime! 

RÉSUMER: 

A trente et un ans, Elizabeth possède tout ce qu’une femme "peut" souhaiter : un mari dévoué, une belle maison, une carrière prometteuse. Pourtant, elle est rongée par l’angoisse et le doute.
Un divorce, une dépression et une liaison désastreuse la laissent encore plus désemparée. Elle décide alors de tout plaquer pour partir seule à travers le monde !
En Italie, elle goûte aux délices de la dolce vita et prend les « douze kilos les plus heureux de sa vie » ; en Inde, ashram et rigueur ascétique l’aident à discipliner son esprit et, en Indonésie, elle cherche à réconcilier son corps et son âme pour trouver cet équilibre qu’on appelle le bonheur…
Et qui n’a jamais rêvé de changer de vie ?

MON AVIS :

Au début du livre, je me suis demandé ce que c'était encore que cette mélomane déprimée et égocentrique qui écrit un livre sur son changement de vie... Mais la lecture était agréable car plein d'humour et dynamique. 
Au fur et à mesure, ce livre m'a séduit, l’épopée italienne d'Elizabeth m'a redonné goût à la bonne cuisine, au plaisir des rencontres, des apéros entre copains. Rien que de lire qu'une personne part au bout du monde pour retrouver ces moments d'amitiés et de plaisirs gustatifs, me font me rendre compte à quelle point ils sont importants!
Puis, je me laisse porter avec ravissement jusqu'en Inde, où je découvre la vie en Asharm. Je prends conscience de l'intérêt de la méditation. En effet, on peut avoir des mauvais souvenirs, des regrets... Ils font partie de nous, alors on peut les mettre de côté sous peine de les voir réapparaitre dès que possible, où alors on peut avec l'aide (ou pas) de la méditation, les accepter et vivre avec. Le bien et le mal que nous avons vécu nous on construit, à nous de les accepter sans jugement et de LÂCHER PRISE. Ce chapitre est mon préféré, il a changé mon regard sur la méditation et la notion de Dieu...
Enfin, dans le dernier chapitre du livre, notre auteur se rend en Indonésie. Là aussi j'en apprends beaucoup sur les balinais et leur coutumes. La conclusion est très bien placé et donne la solution pour commencer un travail sur soit si on le souhaite.

Ce livre, tombe à pic car j'ai commencé à faire du Yoga (non méditatif) et je me rend compte que juste quelque positions peuvent détendre énormément le corps & l’esprit. Après des séances de Yoga, je suis zen, calme et sereine comme je ne l'ai jamais été auparavant. J'aime cette sérénité et je souhaite la prolongé plus. J'ai donc commencé des petites séances de méditations (10 minutes avant de dormir par exemple : on prend trois grandes inspirations, on scanne son corps, on se focalise sur la respiration). L'important dans cette méditation est de laisser aller les penser de ne pas les juger, j'apprends à lâcher prise, j’accepte ce qui me nouait le ventre jusque là et je suis heureuse et fière d'avancer. Ce livre témoigne d'une femme qui a fait le même travail que moi, plus profondément, plus drastiquement. Je suis sûre de nombreux choix que j'ai pu faire et c'est pour ça que je n'irai pas tout claquer ou m'enfermer dans un temple. J'ai juste besoin d'accepter certaine chose pour me sentir en phase, je vais donc continuer le Yoga et la méditation. 

Je te conseille ce livre, qui malgré ses 500 pages écrites en minuscules se laisse lire très rapidement. Te donne un autre regard sur la vie et les priorités... Ce swap m'aura donc été très bénéfique, car j'ai fais la connaissance d'un femme ultra altruiste et optimiste et que j'aurai lu un livre qui me conforte dans le bien être! Je recommence donc un autre sur un thème plus "particulier" la guerre, si ça t'intéresse c'est par ici...

Bonne lecture!